Accueil » Article » Construisez votre propre hôtel à insectes

Construisez votre propre hôtel à insectes

hotel à insectes

Vous avez peut-être déjà un muret en pierre, un nichoir ou un tas de bois pour accueillir les petites bêtes de votre jardin ? Mais avez-vous déjà pensé à construire un hôtel destiné à accueillir les insectes pollinisateurs avec vos matériaux de récupération ? Les services techniques de Bougival vous donnent quelques astuces pour fabriquer votre premier abri.

Choix de l’emplacement

L’hôtel à insectes doit être orienté au sud ou au sud-est, face au soleil, notamment en début de journée, le dos aux vents dominants, non loin d’un parterre de fleurs sauvages et cultivées (si possible). Il doit être surélevé d’au moins 30 centimètres et abrité des intempéries.

Découpes du bâti

Choisissez de préférence des planches d’une essence de bois durable : mélèze, douglas ou châtaignier. Vous aurez besoin de 10,22 mètres de longueur totale de planches de 22 cm de large sur 2,3 cm d’épaisseur :

  • 2 x 120 cm pour les montants verticaux (1) ,
  • 4 x 100 cm pour les montants horizontaux (2) ,
  • 6 x 37 cm pour les parois des deux “boîtes” dont une sera constituée de fentes(6) et l’autre d’un trou (équipé d’une planchette d’envol) (7) ,
  • 2 x 80 cm pour le toit (5) , à compléter par deux petites planches de 14 cm de large et 80 cm de long, pour obtenir une largeur totale de toit de 36 cm, avec de larges débords.
  • Deux pieux solides 7 x 7 x 90 cm (3) ,
  • Deux douilles métalliques pour éviter le pourrissement des pieux au contact du sol (4) ,
  • Des vis à bois ainsi que six boulons à tête ronde, écrous et rondelles pour les pieux,
  • Du carton bitumé pour le toit,
  • Des briques creuses, des rondins, des nattes de roseaux, des tiges creuses etc. Montage
  • Vissez d’abord le cadre, c’est-à-dire les deux montants, la planche du haut et celle du bas.
  • Puis l’étage intermédiaire avec sa boîte, ainsi que le suivant, également avec sa boîte.
  • Boulonnez les pieux sur les deux montants latéraux. Enfoncez les douilles, mettez les pieux en place et boulonnez.
  • Vissez le toit et agrafez la toile goudronnée.
  • Il ne reste plus qu’à aménager les chambres de votre hôtel.

Aménagement et locataires attendus

  1. Pour les abeilles solitaires et les hyménoptères (famille des guêpes) : les bûches percées
    Elles devront être en bois dur (chêne, hêtre, charme, châtaignier) car le bois tendre risque de gonfler avec l’humidité. Des simples bûches coupées à la largeur de l’abri, percées de trous de diamètres variables (de 3 à 14mm) feront l’affaire. Les trous ne doivent pas transpercer la bûche de part en part.
     
  2. Pour les perce-oreilles : le gîte à forficule
    Un pot garni de paille et de fibre de bois situé au point le plus bas de l’hôtel fera l’affaire. Les forficules sont très friands de pucerons mais en leur absence ils peuvent s’attaquer aux feuilles, bourgeons et fruits.
     
  3. L’abri à chrysopes L’une des boites de l’hôtel est à placer au plus haut. La face avant doit être constituée de longues et fines fentes. Possibilité de la remplir avec des fibres d’emballage, de la paille ou du foin pour l’isolation du froid.
     
  4. Le nichoir à bourdon
    Situé dans l’une des boites de l’hôtel à insectes, il sera équipé d’un trou de sortie de 1 cm de diamètre et d’une planchette d’envol. L’intérieur peut être garni de paille mélangée avec de la terre. Le bourdon vivant dans le sol à l’état naturel cela lui convient généralement.
     
  5. Pour les abeilles et guêpes solitaires : les briques creuses Une simple brique dont les trous sont bouchés avec de la boue qui une fois sèche offre aux insectes la possibilité de creuser elles même leurs galeries.
     
  6. Pour les hyménoptères, abeilles solitaires (mégachile),… : les tiges creuses
    Les tiges creuses constituent un très bon abris pour la journée, la nuit ou pour la nidification des insectes. Vous pouvez utiliser du bambou, de la canne de Provence, des graminées (paille, foin,…), des ombellifères… A insérer dans l’hôtel ou à utiliser en isolé liées entre elles en fagots avec de la ficelle ou du fil de fer (pendu à un arbre par exemple). L’important est que les tiges doivent être bouchées à une de leur extrémité, soit en utilisant les nœuds naturels du matériau soit avec de l’argile (ou une terre bien grasse).

 

Blason de BougivalMAIRIE

126 rue du Maréchal Joffre - 78380 Bougival
Tél. 01 30 78 25 80
Fax 01 30 78 25 88

Horaires
Lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 13h à 20h sans interruption
Samedi de 9h30 à 12h30

Logo Versailles Grand Parc

Logo de l'Office de Tourisme de Bougival